Arrivée de Lucile GASBER-AAD, qui prend le relais de Marjolaine GIRARD

Pour son arrivée, Les entreprises pour la Cité crée un tout nouveau pôle, réunissant Education & Inclusion numérique

Lucile Gasber-Aad a pris, début septembre, le relais de Marjolaine Girard, qui, après 3 ans d’investissements sur le projet Innov’Avenir, rejoint WWF pour de nouvelles aventures.

Pour son arrivée, Les entreprises pour la Cité crée un tout nouveau pôle, réunissant Education & Inclusion numérique. Lucile nous raconte son parcours et nous éclaire sur ses nouvelles missions.

 

Quel parcours vous amène aujourd’hui à rejoindre Les entreprises pour la Cité ?

Diplômée d’un MA en Droits de l’Homme et Action Humanitaire (PSIA, Sciences Po Paris), j’ai débuté ma carrière au Liban en 2011 pendant le pic de la crise syrienne. Via des postes avec des ONG locales et l’UNHCR j’ai contribué à obtenir l'accès à l'éducation pour les réfugiés palestiniens et syriens. J’en suis convaincue aujourd’hui : l’éducation est un des plus grands leviers pour renforcer l’autonomie des réfugiés.

J’ai eu l’opportunité, par la suite, de développer les relations internationales et partenariats du gouvernement de Dubaï au sein de la Knowledge and Human Development Authority. L’environnement de travail et les missions visionnaires de la KHDA ont enrichi mon horizon.

De retour en France depuis quelques mois, je cherchais à travailler sur des programmes d’éducation avec un impact national/européen et je suis très enthousiaste à l’idée de construire le pôle Education & Inclusion numérique avec la superbe équipe Innov’Avenir.

 

Quelles seront vos missions au sein de l’association ?

L’action du réseau Les entreprises pour la Cité s’illustre à travers des initiatives déployées auprès des jeunes. En matière d’éducation, l’association s’attache depuis de nombreuses années maintenant à favoriser le lien entre le monde de l’éducation et le monde de l’entreprise, dans un souci d’égalité des chances. Ses équipes proposent des publications et des temps d’échanges rassemblant collaborateurs d’entreprise et acteurs de l’éducation, sur des sujets d’avenir tels que les stages de 3ème, la découverte professionnelle, l’alternance etc.  J’aurai, pour ma part, comme mission de développer cette expertise et cette vie de réseau.

Le programme Innov’Avenir est l’initiative phare du réseau Les entreprises pour la Cité en matière d’éducation au numérique. A destination des jeunes collégiens et lycéens scolarisés dans les territoires fragiles, il vise à lutter contre l’autocensure et à élargir leurs perspectives d’orientation dans une société digitalisée. Lancé en 2016 grâce au soutien de la Caisse des Dépôts, Innov’Avenir a touché plus de 25 000 jeunes en France métropolitaine avec ses parcours de sensibilisation portant sur trois enjeux : la découverte des métiers de l’ère numérique, la culture numérique, le développement des compétences du 21e siècle.

Aujourd’hui, avec la formidable équipe déjà en place, nous devons œuvrer à la pérennisation d’InnovAvenir. De nouveaux grands partenaires ont déjà rejoint le programme, comme Salesforce et Factset, et nous permettent de passer à une prochaine étape, notamment la réalisation d’une étude d’impact et la digitalisation des contenus. D’autres partenaires ont renforcé ou poursuivi leur soutien, comme Capgemini, la Fondation Free, BNP Paribas PF ou Vivendi. Merci pour leur soutien.

Je suis très heureuse de poursuivre la mise en place d’un projet si conséquent sur tout le territoire et serai ravie d’échanger avec les entreprises membres du réseau et les entreprises partenaires autour d’autres projets que nous pourrions mettre en place. Surtout, échangeons nos idées !