Formation Enseignants : Co-construire ensemble

De nombreux enseignants manifestent un vif intérêt à comprendre l’univers numérique dans lequel nous vivons et dans lequel évoluent les jeunes, c’est pourquoi Innov’Avenir va déployer son offre de formation à leur intention dans les prochains mois

 

Afin que cette offre de formation corresponde à vos attentes, nous avons souhaité recueillir vos besoins en matière de formation au numérique, et partager les travaux menés à date. 5 enseignants d’Ile-de-France et de région, qui connaissent et déploient le programme Innov’Avenir auprès de leurs élèves, ont participé à un atelier le 27 janvier dernier. Ce premier atelier a eu pour objectif d’initier une dynamique collective pour co-construire les formations d’Innov Avenir dans les mois à venir.

 

Les enjeux liés à cette formation

Les enseignants ont manifesté des besoins importants sur le thème du harcèlement, qui peut dépasser le cadre scolaire mais également avoir des retombées en classe. Le cyberharcèlement a des conséquences fortes pour les élèves, le risque étant la déscolarisation, le besoin pour les enseignants étant de faire réaliser aux élèves qu’il y a des situations qui les concernent et qui relèvent déjà du harcèlement.
Les enseignants sont également intéressés par le parcours Découverte Professionnelle pour connaitre les métiers du numérique, rencontrer des professionnels du secteur et découvrir leur environnement de travail :

« cela nous ouvrirait sur un monde qu’on ne connaît pas »

« en allant rencontrer des professionnels, on découvre des techniques que l’on peut ensuite réutiliser avec les élèves »

 

Selon eux, Découv’Pro correspond très bien pour relayer aux élèves les attentes et les codes de l’entreprise.

 

Les échanges sur le module 1 « Panorama des réseaux sociaux et gestion de sa e-reputation »



Pour les enseignants, ce premier module et ses différents chapitres en cours de construction sont déjà très complets en matière de contenus. Leurs demandes portent sur :
-    La possibilité d’avoir des tutoriels quand il y a besoin de suivre une méthodologie comme par exemple pour enlever sa trace sur internet, contrôler son

image…
-    La mise à disposition d’exemples des différents outils auxquels il est fait référence, afin de faciliter l’appropriation pour ceux qui ne sont pas sur ces réseaux sociaux (Instagram, TikTok).
-    Le rappel des codes à avoir en tête pour l’utilisation de chacun des réseaux sociaux, et les bonnes pratiques à adopter
-    L’illustration des thèmes abordés par des cas concrets. Se baser sur des histoires vraies intéresse davantage les élèves, avoir de véritables témoignages notamment sur le harcèlement permet de partager plus facilement son expérience.
-    Suggestion : étendre le sujet des réseaux sociaux à celui des plateformes sur lesquelles on crée un compte pour déposer une candidature pour un stage / un emploi : comment gère-t-on son identité dans ces cas-là ? que faut-il faire ou ne pas faire, quelles informations partager ou pas ?

 

 

Le choix présentiel/distanciel et autres modalités

Pour les enseignants, les avantages du présentiel sont un format plus interactif, efficace, productif.  Le distanciel quant à lui permet aux enseignants de se



retrouver indépendamment de leur localisation et de partager leurs problématiques. Le présentiel serait possible si 12 enseignants participent à la formation.
Quant au format Mooc, son intérêt est de choisir quand le suivre, pourquoi pas en dehors des heures de cours. Le temps prévu pour un module n’est pas toujours le temps indiqué, il peut être supérieur.  
Un point clé selon les enseignants : le temps d’échange à la fin des modules est indissociable de sa réalisation.
Conseil : référencer la formation au catalogue des formations pour que le chef d’établissement puisse libérer du temps pour l’enseignant. De plus, la certification peut être une motivation supplémentaire pour l’enseignant.

 

 

Le fonctionnement des formations dans l’Education Nationale

Le choix des formations dans le PAF (plan académique de formation) se fait par rapport au besoin et évolutions pédagogiques des enseignants. Des formations existent dans le PAF sur le numérique et l’orientation, ainsi que sur la prise en main des outils numériques. Les demandes sont faites en fin d’année scolaire pour l’année suivante. Si la formation Innov’Avenir délivrait une certification à la fin, ce serait un plus pour certains enseignants.  
Le CNESCO a publié en février un dossier de synthèse « Comment améliorer les politiques de formation continue et de développement professionnel des personnels d’éducation ? » dont les principales conclusions sont que la formation continue a progressé depuis le milieu des années 2010 mais sa qualité révèle certaines faiblesses et que les effets de la formation sur l’évolution des pratiques pédagogiques restent limités. La recherche de la qualité s’impose. Il est également indiqué que l’offre tient trop peu compte de l’expression des besoins notamment en numérique.

 

Pour conclure :

Les feed-backs délivrés par les enseignants ont été riches, leurs retours très positifs et ils apportent des réponses à certaines questions que l’équipe Innov’Avenir se posait.