Retour sur le Colloque « Des emplois pour tous demain avec la tech ? » de Social Builder et #LePlus Important

Le colloque a rassemblé 250 participant.e.s : acteurs publics et privés, partenaires sociaux, acteurs du numérique, structures de l'ESS, pour faire émerger des solutions concrètes à l’échelle nationale dans le but de diversifier les talents dans la tech

Social Builder, startup sociale qui construit la mixité et l'égalité femmes-hommes dans les métiers du numérique et dans l'entrepreneuriat, s’est associé au think tank & action lab #Leplusimportant pour organiser le 15 janvier dernier à l’ Assemblée Nationale, un colloque autour du sujet « Des emplois pour tous demain avec la tech ? "

Co-présidé par les députées Constance Le Grip, Vice-présidente de la commission des affaires culturelles et de l’éducation et Paula Forteza, Présidente du Groupe d’études Internet et société numérique, était placé sous le Haut Patronage d’Emmanuel Macron, Président de la République française.

Introduction

Paula FORTEZA - députée, co-présidente du groupe d'études Internet et société numérique Assemblée Nationale


Paula Forteza

Le numérique et l’emploi, ce sont beaucoup d’opportunités mais beaucoup de risques.

85% des métiers de 2030 n'existent pas encore. Déjà se développent de nouvelles formes de travail, on n’est plus dans présentiel. On recherche l’équilibre vie professionnelle/vie personnelle.

Les constats

  • De nouveaux postes se créent mais ils ne sont pas accessibles à l’ensemble de la population et donc cela génère des inégalités sur les retombées positives des transformations du marché du travail (numérique).
  • Seuls 25% des métiers du numérique sont occupés par des femmes
  • Polarisation du marché : Postes qualifiés/compétences vs Travailleurs des plateformes/postes dégradés
  • Travailleurs du clic, entraineurs d'algorithmes => métiers qui génèrent des dépressions pour les modérateurs compte tenu des contenus à gérer.
  • "juicers" travailleurs qui ont des micro-tâches qui répondent à de nouveaux besoins mais pas de protection sociale
  • Le rôle de l'Etat : Former

1. Former tout au long de la vie et éduquer dès le plus jeune âge.

D’ici 15 à 20 ans, tout le monde aura besoin de changer de travail. Intérêt de l’Enseignement de la flexibilité, de l'adaptabilité avec des formations en continu à accompagner et financer.

  • la clé : la souveraineté numérique. Chaque pays doit maitriser les technologies disruptives e.g. technologie quantique (6MRD d'€ sur les technologies disruptives).
  1.  
  • Protection sociale

Avancées dans la Loi mobilité, formation pour les travailleurs de plateformes ; charte. Exemple : Requalification des travailleurs VTC en salariés en Californie

La transformation de la société doit être portée par tous : secteur privé, société civile, mais aussi des citoyens. A propos des citoyens, on constate un manque de prise de conscience de la magnitude de la transformation; l'implication au quotidien, protégé ou en danger ?

Pourquoi ne pas faire une Convention citoyenne sur le numérique avec 150 citoyens tirés au sort pour qu'ils deviennent acteurs ?


Constance LE GRIP

  • Prise en compte de l'impact environnemental

Le numérique est immatériel mais aussi matériel avec des impacts environnementaux : intérêt de réfléchir en terme de low tech : ce n’est pas parce que c’est technologiquement possible qu'il faut tout adopter mais utiliser le numérique si c'est absolument nécessaire. Opter pour les moins gourmands en énergie.

 

Constance LE GRIP, Députée et Vice-Présidente de la Commission des affaires culturelles et de l'éducation

  • Importance de la place des femmes dans les métiers du numérique
  • Inclusion, "illéctronisme" ou "illétrisme électronique" = fracture numérique de 13 Millions de français
  • Fossé/fracture numérique entre France urbaine et connectée/France rurale
  • Evolutions des textes pendant le mandat Macron :
    • Proposition de loi contre discours haineux sur Internet
    • Loi contre la manipulation des fausses informations
    • Loi sécurisation des futurs équipements 5G
    • Directive droits d'auteurs - éditeurs, agences de presse, extension à la sphère numérique
    • Taxe GAFA

 

Table ronde #1 Quelle visibilité sur les impacts des technologies sur le travail, les compétences et les emplois ?

Godefroy de Bentzmann – Président Syntec numérique

Enormes risques pour les cols blancs, puisque les pyramides hiérarchiques s’écrasent, les réseaux d’entreprises font évoluer les managers, qui doivent devenir coachs et arbitres et non transmetteurs d’infos.

Le numérique est la composante essentielle. Importance de la diversification du sourcing : rapprochement des écoles qui forment aux compétences (e.g. Grande Ecole du Numérique), CAPES.

Création par le Syntec de "Talents du numérique " qui réunit universités et entreprises :


Thomas Courbe, Isabelle Rouhan, Murielle Chauvel, Godefroy de Bentzmann,
Stéphane Distinguin

  • Moins de 12% de femmes dans les pools de compétences (ingénieurs et grandes écoles)
  • Mettre en avant les Femmes : besoin de rôles modèles, vision et approches différentes.

 

Isabelle ROUHAN, Présidente et co-fondatrice Observatoire des métiers du futur Association dont l’objectif est d’impacter positivement sur les métiers du numérique 

" Devenir acteur de son employabilité "

Travaux sur l’impact de l’automatisation

Rapport McKinsey – la moitié des heures de travail peut être automatisable

Tous les métiers sont concernés :

  • Métiers en évolution liés à l’automatisation
  • Plus on automatise, plus on aura quand même besoin de remettre de l'humain
  • De managers à neuro-managers avec le rôle de rassurer

Ethique : éducateurs de robots, recherches data

Travaux sur les compétences

Obsolescence accélérée des compétences techniques :12-18 mois à l'heure actuelle d’où la nécessité de se former en permanence. La volatilité fait que l’on ne peut plus capitaliser dessus. Seules compétences sur lesquelles capitaliser : le savoir être = les soft skills.

 

Stéphane DISTINGUIN, Président Fabernovel

Pénurie de compétences par rapport au marché. Manque d’accessibilité aux compétences pour tous.

  • S'adapter mais retard sur les formations, corpus/langage
  • Apprendre à apprendre dans le monde VUCA
  • Hacker le modèle et accélérer les processus (par ex avoir un label de formation avant de prouver l’employabilité ! )
  • Diversifier mais adéquation des compétences et emplois
  • Diversifier à tous les niveaux des entreprises, par exemple aussi RH/service recrutement

 

Suggestion suite aux échanges de la Table Ronde : créer un supra-observatoire au-dessus des 135 observatoires de branches pour une vision partagée des besoins et réduire le gap entre les besoins et les emplois non pourvus.

 

Table ronde #2 - Comment accompagner les professionnels disruptés par la tech?

Françoise MERCADAL-DELASALLES, Directrice générale Groupe Crédit du Nord

Notre groupe a déjà opéré des transformations :

  • Révolution de la relation client
  • Transformation technologique
  • Révolution managériale
  • investissements dans les formations et outils.
  • Évolution plutôt culturelle que technologique, avec des barrières plus difficiles à franchir.

 

Denis BISMUTH, Administrateur EMCC European Mentoring & Coaching Council  " Apprendre devient un geste professionnel et non plus périphérique du travail "

Comment organiser le travail pour qu’il soit apprenant ?

Produire de la compétence et former les acteurs de l'entreprise et donc faire apprendre l'entreprise. Et bien sûr : apprendre à apprendre, adaptation, chercher de l'information etc.

 

Audrey PEROCHEAU, Directrice de la formation et des compétences Pôle-emploi

  • Anticipation des profils des demandeurs d'emploi et des demandes des entreprises
  • Changer les représentations des demandeurs d'emplois à propos du numérique « chiffres, données, maths, pas pour moi »
  • Plan d'investissement dans les compétences, aides avant embauche POI
  • Développer des formations au numérique spécifiques à chaque secteur d'activité/métier et inclus dans la formation (ex : le digital appliqué à la cuisine)

 

Philippe DEBRUYNE, Président Certif Pro " On est passé des métiers du numérique à la digitalisation des métiers "

Chaque secteur/métier a ses propres enjeux.

Développement du Référentiel CLEA - compétences clef européennes :

 CLEA Numérique (usages)

  • Se situer dans son environnement numérique
  • Savoir y travailler de l'information, chercher, travailler, partager
  • Collaborer, interagir avec d'autres avec le numérique
  • Sécurité numérique- répondre à la dimension anxiogène

" On ne forme personne, les gens se forment "

Compétences individuelles vs compétences collectives à prendre en compte dans la transformation du travail par le numérique.

 

#3 Keynotes Mise en perspective internationale


Alice Barbe, Ernst EKKEHARD, Marieke VANDEWEYER

Alice BARBE, Co-fondatrice et directrice SINGA

  • 350 M de déplacés dans le monde d’ici à 2050 à cause du réchauffement climatique. Angle : avoir une approche holistique. Emplois dans la résilience et la frugalité, ex. entrepreneurs migrants
  • Développer un Espace d'innovation avec un nouveau modèle de société.
  • Usages d’internet : avant tout, besoin d'expression et lien social, pas uniquement consommation.
  • Vivre des expériences qui donnent du sens.
  • Les données sont à considérer autrement que les habitudes de consommation, comme par rapport à l'impact positif de mes actions.
  • Utiliser le digital pour recréer des liens, reconstruire la société, faire société



 

Ernst EKKEHARD,  Expert ILO   " Changer la data économie "

Analyse de l’intelligence artificielle et de son économie.
Augmentation continue des inégalités avec le développement de l’IA plus que perte d’emploi.



 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marieke VANDEWEYER, Experte OCDE, direction de l'emploi, compétences et employabilité

16% des emplois ont un risque élevé d’automatisation

33% des emplois vont changer

50% des métiers vont changer

  • Les différences qui existent entre les pays sont liées à la structure du travail mais aussi aux différences de tâches dans les industries. Toutefois, le numérique génère une croissance globale positive de l'emploi. L’effet multiplicateur des emplois tech vers les autres secteurs
  • Une problématique émerge : l’accès à la formation est inégal 

les formations professionnelles s’adressent plutôt aux personnes déjà hautement qualifiés, jeunes, et pas aux employés, avec faible risque d'automatisation et dans grandes entreprises….

Adapter le système de formation et inverser cette tendance, accompagner et sensibiliser les moins qualifiés à l'importance de la formation

 

Table ronde  #4 Comment diversifier les talents dans la tech pour répondre aux nouveaux besoins des entreprises

Salwa Toko, Présidente Conseil National du numérique, créatrice de Wi filles

Développement d’un programme d’accompagnement des femmes à la programmation

  • Dans les QPV, les propositions d'opportunités sont essentiellement dans les métiers mal payés, mal vus ou pénibles.
  • Les femmes doivent faire face à l’univers sexiste et machiste en école ingénieur et IUT, ainsi que dans le monde professionnel. Elles restent en moyenne entre 5 et 8 ans dans la Tech,

Comment travailler avec la finalité, c’est  à dire le monde du travail pour rendre  l’environnement bienveillant?

 

Samia Ghozlane, Directrice générale Grande école du numérique


Samia Gozhane

Groupement d'intérêt publique => politique publique. Existe depuis 3 ans

Constats économiques.

Pénurie des compétences dans le numérique à laquelle s’ajoute le fait que les jeunes décrochent. Comment répondre aux besoins des entreprises et aller chercher des talents ?

GEN : Labellisation de formations, sans pré-requis académique, sans filtrage, seulement la motivation et l’envie d'apprendre et de trouver une opportunité professionnelle par la suite. 

En contrepartie, financement et visibilité pour la GEN.

En 2019 : 30.000 personnes formées, 47% à Bac+2, 53% bac ou infra-bac.

Une nouvelle problématique à laquelle faire face : celle de la mobilité, qui demande aux formations d'essaimer partout dans les territoires.

Mise en place d'indicateurs d'impact – notamment sur le retour à l'emploi

750 formations

Moussa CAMARA, Président association Les déterminés

Approche concrète de terrain, de sensibilisation qui explique ce qu'est le numérique et les opportunités. 61% de femmes chez les déterminés.

Importance des rôles modèles.

 

Eneric LOPEZ, Directeur AI et développeur Microsoft

 80% des personnes formées à l’IA ont un Master ou plus.

Création de l’Ecole IA avec Simplon. 12 ouvertures :  

  • Répondre à un besoin
  • Formation diplômante et connectée à l’éco-système.
  • Etre inclusif par design, formation gratuite pas de barrières en entrée
  • Adopter de nouvelles pédagogies : Microsoft développe de nouvelles promotions comme « intelligence atypique », avec des personnes syndrome asperger

Accompagner les publics éloignés du numérique, exemple la Promotion Ambition féminine 80% de femmes dans l'école IA avec remise à niveau, et pédagogie adaptée.

 

Suggestion suite à la Table Ronde 3 :

Décrochage des filles au niveau collège sur l'intérêt des matières scientifiques, donc sensibiliser le plus tôt possible au numérique/technologie ex. Unis Cité ?

 

Conclusion

Jean-Marie MARX Haut-Commissaire aux Compétences pour Muriel PENICAUD

Les disruptions numériques font évoluer le travail à un rythme jamais connu dans notre histoire. Besoins de compétences : fortes tensions dans le recrutement vers des besoins plus qualitatifs alors qu’il y a de la place pour tous les niveaux.En parallèle, évolution du contenu des métiers. Pour relever les défis : mieux qualifier les évolutions à l’œuvre. Le sujet de la temporalité est important (ex Pacte Productif)

L’Obligation républicaine impose :

  • D’agir dès la formation initiale : tronc commun dès la seconde.
  • De développer l’apprentissage : 6 000 entrées en apprentissage dans le numérique
  • De former plus d’actifs et de demandeurs d’emploi

Développement du Pass numérique/ Développement de PIX