[Revue de Presse] Sélection Education/Formation/ Egalité des chances / GenZ

A lire dans CARENEWS, L'ETUDIANT, CHALLENGES, ASHOKA, THE CONVERSATION, LA DEPECHE, L'ADN_EU

 

La pandémie de COVID-19, malgré tous les efforts mis en place par l'Éducation nationale depuis le début de la crise sanitaire et économique, a bouleversé le parcours scolaire d'énormément de jeunes en France, et en particulier celui de ceux issus de quartiers populaires ou ruraux.

 

Les écoles dédiées au numérique proposent des parcours de formation variés à destination des jeunes qui souhaitent travailler dans ce domaine. Ces établissements proposent notamment des bachelors qui apportent une culture généraliste du digital et une forte dimension technique afin de mener les diplômés vers l'insertion professionnelle.

 

https://www.challenges.fr/education/cote-des-diplomes-les-cles-du-monde-...
Les frontières s’estompent entre universités et grandes écoles, pour des diplômés prêts à affronter toutes les épreuves

 

Un jeune passe en moyenne 30% de son temps à l’école. Durant cette période, des connaissances et les valeurs de la République lui seront transmises parmi lesquelles, l’égalité. De fait, chacun devrait avoir le droit aux mêmes conditions d’apprentissage. C’est pourquoi le rôle de l’école est une priorité des politiques et des Français. Mais que se passe-t-il les 70% du temps restant ?

Durant les premiers confinements, nous avons souvent dû faire au plus simple, en proposant aux étudiants en guise de cours des diaporamas commentés au micro. Utilisé au départ par les YouTubers pour rendre leurs vidéos

 

Si ces méthodes d'enseignement à distance ont été mises en place à la dernière minute dans les lycées et les universités pour faire face à l'impossibilité de dispenser des cours en présentiel, il est probable qu'ils deviendront à l'avenir la règle plutôt que l'exception.

 

Que ce soient les stages, les voyages, ou encore une pandémie mondiale, les plus jeunes ne manquent pas de ce que Louis qualifie d’« éléments accélérateurs » pour vivre des expériences multiples. « On entre à l’école à 18 ans, on en sort à 22 ou 23. Il n’est plus si rare que les étudiants s’engagent sur une voie très