[Regards croisés] Nouveau format pour un Forum métier réussi / Episode 2

Youssef &
Shimon
collaborateurs chez Cisco
Le point de vue des collaborateurs de CISCO, présents sur deux actions - Déployons nos Elles Numériques et Coding for Kids

Shimon, présent sur Déployons nos Elles Numériques, et Youssef qui a animé deux ateliers Coding for Kids avec ses collègues et Clara Devanz, Chef de Projet Scratch Innov'Avenir  :

  • Pourquoi avez-vous souhaité vous impliquer sur une action Innov’Avenir ?

Shimon (Déployons nos Elles Numériques) : J’ai pu suivre le parcours que j’ai suivi, parce qu’un jour une personne m’a dit que mon profil correspondait à tel type de formation, alors que je n’y connaissais rien. Je pense qu’il y a des inégalités sociales fortes en fonction de la


Coding for Kids avec les collaborateurs de Cisco

typologie des établissements, que les professeurs sont dépassés quelques fois et ont du mal à faire la distinction des individualités et des parcours. Le monde change à vitesse grand V et je trouve important pour un initié d’alerter les jeunes sur ce qui se passe.

Youssef (Coding for Kids) : Avant de me lancer dans des études d’informatique, j’ai voulu être enseignant. Mon intérêt pour la programmation et l’informatique en général a été plus grand, j’ai donc commencé ma carrière par le métier de développeur.

Mais j’ai beaucoup d’intérêt à expliquer/enseigner ce qu’est la programmation, c’est une des raisons pour lesquelles je me suis impliqué sur l’action Coding for Kids. Au-delà de pouvoir partager mes connaissances, c’est l’impact de l’action Coding for Kids sur les enfants/adolescents qui m’a plu. En effet cette action est autant enrichissante pour les enfants/adolescents que pour les adultes qui ont l'occasion de comprendre comment les enfants abordent et s'approprie le numérique.

 

  • Quelles sont tes impressions suite à cette action ?


Les collègiens de François Rabelais à Beynes en action

Shimon : J’ai beaucoup apprécié ce moment et les échanges que nous avons eu avec les collégiens. C’était ce que j’espérais, les nombreuses questions en plus. Je pense que les collégiens sont toujours aussi inquiets de l’avenir que j’ai pu l’être à leur âge. Je pense qu’il est important de réaffirmer qu’ils ont leur place dans ce nouveau monde, mais qu’ils doivent aller le chercher en toute conscience. Cette fois nous avions la chance d’avoir des collégiens intéressés. Je ne pense pas que ce soit le cas partout. Mais je réitérerai l’expérience volontiers. Après, je ne pense pas avoir été dans l’établissement le plus en difficultés.

Youssef : L’intervention à Beynes était pour moi une première, ce fut l’occasion de remettre les pieds dans le collège de ma jeunesse, et tout s’est passé pour le mieux. L’expérience de Clara a été très importante pour la réussite des ateliers. Ce qui m’a plu :

  • Tous les ados étaient motivés et impliqués dans les exercices.
  • L’échange avec eux à la fin de l’atelier.
  • Les voir découvrir/progresser avec Scratch
  • L’exercice de reprendre le travail de ses camarades, qui met bien en tant la relecture/ le partage et la collaboration autour du code.

 

Pour découvrir le point de vue de Madame Orhant, la principale du Collège de Beynes, qui a initié ce Forum c'est ici