Les parrains

La parole aux parrains d'Innov'Avenir

 

« Pousser la stratégie de création d’innovation »

A la tête d’Intel depuis 2008, j’ai eu la volonté de pousser toujours davantage la stratégie de création d’innovation en France. Aujourd’hui, ce sont 80% des collaborateurs d’Intel en France qui sont ingénieurs et se concentrent sur la recherche et développement. Cela dans des domaines stratégiques pour l’expansion d’Intel comme l’internet des objets ou la mobilité. Et pour continuer à innover en France, il est important de pouvoir répondre à l’évolution significative des besoins professionnels sur le secteur du numérique.

Face à l’explosion des besoins sur ce secteur, - en 2013, 35 000 offres d’emploi ont été proposées en 2014, 12 000 emplois ont été crées contre 6 600 en 2012 en 2013 -, le déficit de recrutement est à déplorer, comme l’est tout autant la sous-représentation des femmes dans ce secteur d’activité : 27,4% contre 46,5%* pour le reste de l’économie.

En réponse à ces constats, j’ai souhaité me mobiliser et devenir parrain d’Innov’Avenir, le nouveau programme de l’IMS de sensibilisation des jeunes à l’innovation, au numérique et à l’esprit d’entreprendre. Parce qu’il est urgent d’agir en faveur de l’insertion professionnelle des jeunes, pour de nouvelles formes d’apprentissage, et ce, à tous les niveaux scolaires. Pour les CM1, CM2, 6ème et 5ème notamment, Intel développe « coding for kids »une solution pédagogique innovante pour l’apprentissage du code afin de les préparer aux métiers d’avenir.

Je vous encourage à découvrir ce programme ambitieux Innov’Avenir.

* source : Syntec Numerique
 

Stéphane NEGRE
Président d’Intel France.

Stéphane Negre est diplômé de l'Ecole Supérieure d'Ingénieurs en Electronique et Electro-technique (ESIEE 1984) et de l’INSEAD (IEP 2010). Stéphane Negre a rejoint Intel en 1990. En Septembre 2008, Stéphane Negre est nommé Président, Intel Corporation SAS, France. Depuis Avril 2013, Stéphane Negre est également responsable des Ventes & Marketing en WEUR, territoire regroupant la Belgique, la France, le Luxembourg et la Suisse.

 

 

"L’innovation et l’entrepreneuriat doivent être encouragés dès les premières années d’études"

Si l’on doit apprendre le plus tôt possible aux jeunes enfants à être créatif, l’innovation et l’entrepreneuriat doivent être encouragés dès les premières années d’études.

Il est alors nécessaire de mettre en place un écosystème qui favorise leur créativité. Cela passe par une véritable prise en compte de l’entrepreneuriat dans les cursus scolaire et universitaire, une intégration des enseignants dans des projets d’entreprises afin de leur permettre de jouer leur rôle dans le rapprochement entre l’école et l’entreprise.

Sans se substituer aux institutions scolaire et universitaire, l’entreprise doit jouer un rôle clé dans la formation des jeunes et l’acquisition de compétences de savoir-être et de savoir-faire pour favoriser des pratiques innovantes et donner aux jeunes les capacités d’entreprendre ainsi que la prise de risque. Au-delà des dispositifs classiques d’apprentissage et d’alternance qui ont prouvé leur efficacité, il est primordial d’intégrer les jeunes dans des projets d’intrapreneuriat portés par des collaborateurs afin de leur donner le goût d’entreprendre au sein et en dehors de l’entreprise. Fort de ces ambitions pour les jeunes, j’ai souhaité parrainer le programme Innov’Avenir orienté sur de nouvelles formes d’apprentissage dont l’objectif est de sensibiliser 23 000 jeunes : par la proximité de l’école et de l’entreprise, par l’implication des collaborateurs qu’il propose, chaque âge peut être sensibilisé aux usages du numérique- indispensable dans l’univers professionnel-, et à l’esprit d’entreprendre.
 

Henri Lachmann
Président du Conseil de Surveillance de Schneider Electric.  
         

Henri Lachmann est diplômé d’HEC et d’expertise comptable. Il intègre en 1963 le cabinet Arthur Andersen, où il occupe successivement les postes d’auditeur, puis de manager du département « Révision comptable ». En 1970, il intègre la Direction générale du groupe Strafor Facom jusqu’en juin 1981, puis de Président du groupe. Administrateur de Schneider Electric depuis 1996, Henri Lachmann est nommé Président-Directeur général du groupe en 1999. De 2006 à 2013, il a été Président du Conseil de surveillance de Schneider Electric.